samedi 18 novembre 2017

Le challenge des pavés 2017


J'ai vu passer ce challenge proposé par Gribouille Lechat sur Livraddict et il m'a bien tenté car si je ne lis pas que des "pavés" il m'arrive souvent de me plonger dans des romans de plus de 400 ou 500 pages et comme j'aime l'enjeu et le défi , donc c'est parti😃

Le principe :  lire des pavés. Qu'est-ce qu'un pavé, pour moi ? Un livre de plus de 500 pages en version poche et 400 en grand format. 
Bien sûr, plus un livre sera gros, plus il vous rapportera de points.

Remarques :

- Seuls les romans comptent. Pas de mangas/BD/albums pour enfants, livres pratiques, livres d'art, etc...
- Les intégrales sont bien sûrs acceptées.
- Pour les e-books, vous prenez le nombre de pages de la version imprimée GRAND FORMAT, sauf s'il n'existe qu'en poche. Dans ce cas, bien sûr, vous prenez le nombre de pages de la version poche. Et s'il existe plusieurs éditions en Grand format, vous prenez LA PLUS RÉCENTE.
- Pour les livres papiers, vous prenez le nombre de pages du LIVRE QUE VOUS AVEZ LU, et pas d'une autre édition.
- Les chroniques ne sont pas obligatoires mais quelques lignes pour donner votre ressenti sur la lecture seront appréciées.
- Pour des questions pratiques, je vous demanderai de me mettre les liens vers les fiches des livres que vous avez lus. Merci ! icon_smile

Les points : 


- pour les livres de poche                               - pour les grands formats                                     - pour les semi-poches 
                                                                                                                                                                                (ou maxi-poches)

+ de 500 pages   : 5 points                            + de 400 pages   : 5 points                                      + de 450 pages   : 5 points                                      
+ de 600 pages   : 6    "                                   + de 500 pages   : 6    "                                            + de 550 pages   : 6     "
+ de 700 pages   : 7    "                                   + de 600 pages   : 7    "                                            + de 650 pages   : 7     "
+ de 800 pages   : 8    "                                   + de 700 pages   : 8    "                                            + de 750 pages   : 8     "
+ de 900 pages   : 9    "                                   + de 800 pages   : 9    "                                            + de 850 pages   : 9     "
+ de 1000 pages : 10  "                                   + de 900 pages  : 10  "                                            + de 950 pages   : 10   "
+ de 1200 pages : 12  "                                   + de 1000 pages : 12  "                                           + de 1100 pages : 12   "
+ de 1500 pages : 15  "                                   + de 1300 pages : 15  "                                           + de 1400 pages : 15   "
+ de 1700 pages : 17  "                                   + de 1500 pages : 17  "                                           + de 1650 pages : 17   "
+ de 2000 pages : 20  "                                   + de 1700 pages : 20  "                                           + de 1800 pages : 20   "
                                           


Note : pour les "presque pavés" , j'accepte une marge de 5 pages de moins que la limite, mais avec un malus de 1 point.
            Ce qui donne : 

- pour les livres de poche                           - pour les grands formats                                     - pour les semi-poche

de 495 à 499 pages : 4 points                     de 395 à 399 pages : 4 points                              de 445 à 449 pages : 4 points


Durée : ce challenge est annuel, c'est-à-dire qu'il va du 01/01/2017 au 31/12/2017 (et il est rétroactif, c'est-à-dire que les livres lus depuis le 1er janvier 2017 sont pris en compte).

Inscriptions : Jusqu'au 28 février 2017.


Janvier :

GF 
Aube de sang de PJ Lambert : 432 pages = 5 points
Par amour de Valérie Tong Cuong : 404 pages : 5 points

Ebook 
Quand je serai partie de Emily Bleeker : 438 pages = 5 points

Poche
Metro 2033 de Dmitri  Glukhovsky : 864 pages= 8 points

soit un total de 23 points

Février:

Poche :
La cour des grandes de Adéle Breau : 512 pages =  5 points
La voie des âmes de Laurent Scalese : 736 pages : 7 points
Revival de Stephen King : 544 pages = 5 points

Ebook :
Il coule aussi dans tes veines de Chevy Stevens : 404 pages en GF : 5 points

soit un total de 22 points

Mars:

Ebook 
Le trône de fer , tome 15 : 537 pages = 5 points
Du feu de l'enfer de Sire Cédric : 557 pages = 6 points

soit un total de 11 points

Avril 
Poche 
Bienvenue à Night Vale : 512 pages  = 5 points

Le tueur de l'ombre de Claire Favan : 550 pages = 5 points

Ebook :
La fille d'avant de JP Delaney : 428 pages = 5 points
La maison du bord de la nuit de Catherine Banner : 511 pages : 6 points

GF
Le berceau des ténèbres de Jean Luc Bizien ; 496 pages = 6 points
Starters de Lissa Price : 449 pages = 5 points
La rose noire de Philippe Margolin : 395 pages soit un presque pavé = 4 points

soit un total de 36 points

Mai
GF
Le cri de Nicolas Beuglet : 496 pages soit 5 points
La ferme du bout du monde de Sarah Vaugham : 439 pages soit 5 points
Les Mandible de Lionel Shriver :528 pages soit 6 points

Poche
La voie des rois, tome 1 de Brandon Sanderson :990 pages soit 9 pages

soit un total de 25 points

Juin
GF 
Ne crie jamais victoire de Agnès Boucher : 446 pages soit 5 points

soit un total de 5 points

Juillet

Poche
Le syndrome Copernic de Henri Loevembruck : 510 pages soit 5 points
Silo, tome 2 : origines de Hugh Howey : 630 pages soit 6 points

EBook
Chroniques célestes,tome 1 : les clés du paradis de Marie Sophie Kestemann : 450 pages soit 5 points

GF
Starters, tome 2: Enders de Lissa Price : 401 pages soit 5 points
Les enfants de l'Ô, tome 5 de Vanessa du Frat : 496 pages soit 5 points

soit un total de 26 points

Août

GF
Rever de Franck Thilliez : 597 pages soit 6 points
Un bucher sous la neige de Susan Fletcher : 537 pages soit 6 points
De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel : 417 pages soit 5 points
La maison des hautes falaises de Karen Viggers : 424 pages soit 5 points

Poche
Les temps sauvages de Ian Manook : 597 pages soit 5 points

soit un total de : 27 points

Septembre

Poche
Une fille parfaite de Mary Kubica : 512 pages soit 5 points
La dame en blanc de W.Wilkie Collins : 554 pages soit 5 points

GF 
La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joel Dicker : 665 pages soit 7 points
Cyanure de Laurent Loison : 445 pages soit  5 points

Soit un total de : 22 points 

Octobre

GF :
Comment vivre en héros de Fabrice Humbert : 413 pages soit 5 points
Entre deux mondes d'Olivier Norek : 415 pages soit 5 points
Damné, tome 1: L'héritage des cathares de Hervé Gagnon : 428 pages soit 5 points

Poche
Le vide de Patrick Senecal : 928 pages soit 9 points

Soit un total de : 24 points

Novembre

GF
Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier : 409 pages soit 5 points

Les méres de Samantha Hayes  : 423 pages soit 5 points

Poche
Les oiseaux de Daphné du Maurier : 550 pages soit 5 points

mercredi 15 novembre 2017

Une fois dans ma vie - Gilles Legardinier





Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d'aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Au milieu des hommes, cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, avec tous les moyens et l'imagination débordante dont elles disposent, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts... 
Toutes les histoires de Gilles Legardinier parlent d'êtres qui doivent apprendre quelque chose de l'existence ou d'eux-mêmes. Fidèle à son humanité, grâce à son talent unique fait d'humour, de sensibilité et d'un exceptionnel sens de l'observation de la nature humaine, il nous entraîne cette fois à la croisée de chemins que nous empruntons tous un jour..

Editions Flammarion
409 pages 
Publié le  4 Octobre 2017
A propos de l'auteur : ici


Un nouveau roman de Gilles Legardinier c'est la promesse de savourer une délicieuse histoire encore une fois.
Cette fois pas de thriller, pas de chat en couverture mais la référence s'y retrouve tout de même avec cette tapette à souris.
Gilles Legardinier nous invite à suivre 3 femmes de 3 générations différentes:
Eugénie, gardienne du théâtre qui est mariée depuis très longtemps à Victor et qui est dans une phase où elle ne sait plus trop où elle a envie de conduire sa vie.
Céline  élève seule son fils Ulysse depuis son divorce. Peinant à joindre les deux bouts elle se bat pour que son ex lui verse l'argent de la pension qu'il lui doit.
Juliette est la chorégraphe de l'équipe, c'est une jeune femme qui papillonne beaucoup de conquête en conquête jusqu'au jour où sa route va croiser celle d'un beau garagiste. Persuadée qu'il est l'homme de sa vie, elle va se démener pour faire aboutir cette histoire d'amour.

3 femmes, 3 univers, 3 personnalités, leur amitié indéfectible malgré leur différence d’âge et le théâtre en point commun... Théâtre d'ailleurs menacé de fermeture que tous vont chercher à sauver.

A côté de ses trois femmes, toute une galerie de personnages savoureux, indispensables, aux caractères différents mais qui chacun tient une place incourtournable dans cette histoire.

On retrouve toujours le côté drôle de certaines situations, les traits d'humour qui cohabitent avec l'émotion pure de certains moments et c'est vraiment cela qui donne ce charme tellement particulier aux romans de Gilles Legardinier, Pleurer de rire ou pleurer simplement en quelques pages... Être toujours dans l'émotion et refermer le livre en se disant "il m'a eu encore une fois".

J'ai tout aimé dans cette histoire, même si certaines fois j’ai pensé qu'on était un peu dans le caricatural mais c'est le jeu pour que le ressenti émotionnel soit encore plus fort.


 J'ai aimé les personnages, j'ai aimé cette amitié féminine, j'ai aimé cette solidarité bref rien n'est à jeter et encore une nouvelle fois je peux dire que j'ai adoré un roman de cet auteur qui non seulement est talentueux mais tellement humain, tellement proche de ses lecteurs. Merci monsieur Legardinier pour ce bonheur de lecture et pour ces moments d'intense émotion ou d'hilarité.


lundi 13 novembre 2017

Ce que je sais de Vera Candida - Véronique Ovaldé




Quelque part dans une Amérique du Sud imaginaire, trois femmes d'une même lignée semblent promises au même destin : enfanter une fille et ne pouvoir jamais révéler le nom du père. Elles se nomment Rose, Violette et Vera Candida. Elles sont toutes éprises de liberté mais enclines à la mélancolie, téméraires mais sujettes aux fatalités propres à leur sexe. Parmi elles, seule Vera Candida ose penser qu'un destin, cela se brise. Elle fuit l'île de Vatapuna dès sa quinzième année et part pour Lahomeria, où elle rêve d'une vie sans passé. Un certain Itxaga, journaliste à L'Indépendant, va grandement bouleverser cet espoir. Un ton d'une vitalité inouïe, un rythme proprement effréné et une écriture enchantée. C'est ce qu'il fallait pour donner à cette fable la portée d'une histoire universelle : l'histoire des femmes avec leurs hommes, des femmes avec leurs enfants. L'histoire de l'amour en somme, déplacée dans l'univers d'un conte tropical, où Véronique Ovaldé a rassemblé tous les thèmes - et les êtres - qui lui sont chers.

Editions J'ai Lu
Publié en 2011
313 pages
A propos de l’auteur: ici


Les challenges qui te permettent de dépoussiérer un roman sont toujours bien agréables. Celui "si j'étais un livre" m' a permis de me plonger dans ma PAL pour en sortir l'un des plus vieux romans de celle-ci.

Nous sommes dans un pays imaginaire de l'Amérique du sud en compagnie de 3 femmes soumises au même destin, avoir une fille et ne pas pouvoir révéler le nom du père.
Le premier contact que nous avons est avec Vera Candida qui revient après de très nombreuses années sur l'ile de Vatapuna où elle a grandi et qu'elle a quitté enceinte de sa fille.
A travers le retour de Vera Candida nous remontons le passé et découvrons la vie de sa grand-mère Rose Bustamente, la plus jolie pute de l’île devenue pêcheuse de poissons volants et qui tombera enceinte à plus de 40 ans. Ensuite nous suivrons les parcours de Violette la fille un peu attardée de Rose et surtout de Vera Candida la seule à choisir de partir pour fuir ce passé.
Arrivée à Lahomeria elle va essayer de gagner son indépendance et sa liberté tout en élevant sa fille Monica. Sa rencontre avec le journaliste Itxaga va lui permettre de mettre fin à ce destin familial d'être une femme et une mère sans homme.
Un destin bien cruel la rattrapera dans sa vieillesse et occasionnera son retour à Vatapuna.

J'ai énormément aimé cette histoire de femmes blessées par les hommes. Ces femmes qui se revendiquent libres et qui seront grugées par des hommes peu glorieux.

Ce n'est pas du tout  un plaidoyer anti -hommes mais juste une interrogation sur la place des femmes dans la société. Ces trois femmes seront tour à tour victimes des hommes mais également maitresses de leurs destinées (enfin surtout Rose et Vera parce que la pauvre Violette a moins de bonnes cartes au départ).

J'ai bien accroché aux personnages qui sont vraiment intéressants et qui nous embarquent vraiment dans leurs sillages. On éprouve une grande empathie et une sympathie immédiate pour ces 3 femmes bien différentes et qui ne semblent pas vouées à un destin lumineux et facile.

L'écriture aussi m'a bien plu, je l'ai trouvée moderne et vraiment agréable à lire.

Je ne connaissais pas l'auteure et maintenant je sais que ce ne sera surement pas mon dernier roman lu d'elle.

Pour l'anecdote ce roman a 2 dédicaces car, comme je ne fais pas toujours attention  j'embarque quelques fois pour des dédicaces des romans que j'ai déjà fais signer par les auteurs. Celui-ci fait partie de ceux victimes de mon étourderie.





vendredi 10 novembre 2017

Elijah - Noël Boudou




ELIJAH. C'est le prénom de mon petit frère. Celui que je lui ai choisi quand on me l'a mis dans les bras. Il est né alors que la violence était devenue une routine à la maison. Mon ivrogne de père terrorisait tout le monde et nous frappait tous les jours, ma mère et moi, sans que personne ne l'en empêche. Jusqu'à ce fameux soir... Quand j'ai eu dix-huit ans. J'ai attendu qu'il soit ivre à nouveau et je l'ai égorgé de sang-froid dans la cave. Hélas, ma mère venait de mourir sous ses coups en me laissant un petit frère pas comme les autres : ELIJAH . Aujourd'hui, il a dix ans et il est handicapé. Je m'occupe de lui depuis sa naissance, je sais mieux que quiconque ce dont il a besoin. Il est mon unique raison de vivre. Ensemble on est plus forts que tout, rien ne peut nous séparer. Mais un jour ILS sont venus chez moi pour le kidnapper. Qui sont ces hommes ? Pourquoi cet enlèvement ? C'est depuis ce moment-là que j'ai perdu toute raison. Je suis devenu un monstre. Comme eux. La traque pour retrouver ELIJAH, qui ne survivra pas longtemps sans moi, a commencé...

Editions Flamant noir
270 pages 
Publié le 27 Février 2017 
A propos de l'auteur : ici


Vais-je avoir droit à un lynchage en règle si je dis que ce roman ne m’a pas emballée plus que ça? Effectivement je vais ramer légèrement en sens contraire de tous les avis dithyrambiques lus à propos de cette histoire.
Attention je ne dis surement pas que ce livre est mauvais (d'abord ce n'est jamais ma façon de faire) d'autant plus qu'il est remarquable sur bien des points mais juste que certaines choses m'ont gênée dans sa lecture

Tout d'abord je vais évoquer ce qui m'a vraiment plu dans cette histoire puis j'aborderai les points que j'ai trouvé un peu agaçants.

Ce roman est vraiment noir, vraiment très noir, il est assez insoutenable dans certaines descriptions mais on sait toutefois où l'on met les pieds en le commençant car rien que la couverture nous donne des sueurs froides (d’ailleurs elle présente une petite similitude avec celle  d’Instinct de Vincent Villeminot) donc on est prévenu qu'on ne sera pas dans un monde de Bisounours et effectivement cela commence très très fort dans l'horreur.

La relation de Gabriel avec son petit frère Elijah est vraiment le point très fort de ce roman, cet amour entre eux est absolument magnifique. L'approche de la différence et son acceptation sont  également une partie vraiment bouleversante de cette histoire.
L'écriture aussi m'a beaucoup plu, elle est aussi âpre, accrocheuse et dure que l'histoire que nous raconte l'auteur.
L'intrigue tient la route par la relation qu'ont les personnages entre eux. Cet amour inconditionnel de Gabriel pour son frère, son amitié avec Milo, un personnage peu ordinaire et même sa nouvelle relation sentimentale avec Aline tout cela est magnifique et presque idéal mais c'est là que pour moi le bât blesse un peu.
Je m'explique :
J'ai trouvé que beaucoup de choses sont caricaturales dans cette histoire et que certaines coïncidences étaient vraiment too much... je n'ai pas réussi à y croire du tout et c'est dommage car si l'auteur n'était pas tombé dans l’excès pour certains personnages, certaines rencontres etc.... l'histoire aurait eu une autre saveur et surtout un autre impact. Encore une fois ce n'est que mon avis mais comme j'ai choisi d'être toujours sincère dans mes chroniques, je ne peux pas encenser un roman que je n'ai pas totalement apprécié.


Ce roman est le premier de Noël Boudou, et je suis sure que ce ne sera pas le dernier car une fois corrigées les petites imperfections qui, moi, m'ont gênée il y a un vrai talent d'écrivain et certainement une jolie carrière d'auteur à venir.



Mon bilan mensuel : octobre 2017


























16 livres lus et un coup de coeur pour le roman d'Olivier Norek

Le Guépard - Giuseppe Tomasi Di Lampedusa





En 1860, une aristocratie décadente et appauvrie, sourde aux bouleversements du monde, règne encore sur la Sicile. Mais le débarquement des troupes de Garibaldi amorce le renversement d'un ordre social séculaire. Conscient de la menace qui pèse sur les siens, le prince de Salina se résigne à accepter l'union de son neveu Tancrède avec la belle Angélique, fille d'un parvenu. Ultime concession qui signe la défaite du Guépard, le blason des Salina...

Editions Points
Publié en 2007
357 pages
A propos de l'auteur : ici


Du guépard j'avais en tête le film avec Burt Lancaster, Alain Delon et Claudia Cardinale, vu il y a longtemps et que j'avais beaucoup aimé.
Pour le challenge défi 2017, il me fallait lire un roman ayant obtenu un prix l'année de ma naissance. Ce roman a effectivement obtenu le prix Strega l'année où je suis née, comme il était dans ma PAL je l'ai dépoussiéré et lu... un peu laborieusement je dois le dire.

En effet ce n'est pas un roman facile à lire, ni une histoire trépidante et rythmée. Nous sommes dans la Sicile de la fin du 19 ème siècle, avant la réunification de l'Italie et après le débarquement des troupes de Garibaldi.
L'auteur nous évoque l'histoire de la famille Salina et de son implication mais surtout de sa non implication dans les changements politiques qui emportent la Sicile dans le giron de l'Italie.
Il est certain qu'il vaut mieux avoir quelques notions de l'histoire italienne pour arriver à apprécier le contexte historique de ce roman.

Rythme lent, personnages nombreux, descriptions infinies et longues de beaucoup de moments, de lieux et de personnages font de ce roman une histoire pas forcement très engageante ni addictive.

Il jette toutefois un très bon regard sur les changements qui se sont produits en Sicile et en Italie dans ces année-là. Les personnages omniprésents donnent encore plus de poids à cette évolution entre envie de changement pour certains et résignation pour d'autres.

Avoir découvert le film avant le roman donne des images visuelles de certains passages, notamment la fameuse scène du bal...


Je suis contente d'avoir lu ce roman, même si comme je le disais ma lecture fut assez laborieuse.